Toucher son col pour savoir si enceinte : un test qui demande de la dextérité

Vous avez sans doute déjà vécu un tel toucher vaginal puisqu’il a été pendant de nombreuses années réalisé par des gynécologues pour vérifier que tout était en place. Cet examen était aussi intéressant pour identifier d’éventuels problèmes, mais il permet également de vérifier le positionnement du col de l’utérus. Si vous êtes souple, vous pouvez peut-être le réaliser, mais il est déconseillé surtout si vous n’avez pas de connaissances médicales. De ce fait, toucher son col pour savoir si enceinte n’est pas forcément une bonne idée.

La réalisation d’un toucher vaginal

Contrairement à d’autres examens, il s’agit d’un acte invasif qui demande forcément le consentement de la patiente. Il faut noter que tous les praticiens n’agissent pas de la même manière. De ce fait, si des gynécologues le réalisent constamment, d’autres par contre préfèrent d’autres examens moins invasifs et tout aussi efficaces que ce soit pour vérifier la bonne santé de la femme ou réaliser le suivi de la grossesse.
  • Il faut être allongé sur le dos en fléchissant les cuisses, cela permet de faciliter la pénétration.
  • Les pieds reposent généralement sur des étriers pour que le confort soit nettement plus intéressant.
  • Il faut généralement utiliser un doigtier stérile ou deux doigts recouverts d’un préservatif pour éviter la prolifération des bactéries.
  • La patiente doit se détendre, car la pénétration sera forcément plus difficile et il faut noter que cet examen n’est pas très agréable, la tension peut alors être élevée.
Le gynécologue peut alors regarder la longueur de l’utérus, la position du col, la consistance et il effectuera également une vérification des parois vaginales.

Un toucher vaginal pour vérifier que vous êtes enceinte

Certains hommes ont tendance à penser qu’ils peuvent toucher le col de l’utérus pendant un rapport sexuel, cela est possible, mais dans certains cas de figure. Dans tous les cas, le toucher doit être réalisé avec la plus grande douceur, car il peut occasionner quelques douleurs surtout lors de la présence d’une infection. D’autres examens seront alors réalisés notamment pour savoir si un problème de santé est connu. Lors de cette première visite, il sera possible de vérifier que vous êtes bien enceinte, mais si la grossesse n’est pas au rendez-vous, il est impossible de toucher le col de l’utérus.
Il n’est toutefois pas réalisé lors de toutes les consultations puisque l’échographie remplace forcément le toucher vaginal notamment pour vérifier que le positionnement est le bon. Généralement, il est fortement recommandé pour toutes les femmes qui présentent des risques au cours de la grossesse. D’autres symptômes peuvent aussi interpeller comme le ventre dur, des douleurs lors des rapports sexuels, des contractions utérines… L’utérus n’est très grand lorsqu’il n’a pas encore accueilli l’enfant puisqu’il ne dépasse pas 3.5 cm.

Le toucher vaginal lors de l’accouchement

Si vous pouvez échapper au toucher vaginal au cours de la grossesse, ce ne sera pas le cas le jour de l’accouchement. Vous savez désormais comment toucher son col de l’utérus, mais n’oubliez pas que l’hygiène est indispensable, car les bactéries peuvent proliférer rapidement dans le vagin. Généralement, un examen est réalisé toutes les heures notamment pour mesurer la dilatation du col de l’utérus, la sage-femme pourra également regarder la position et la longueur. La position du bébé sera aussi prise en compte puisque la naissance est souvent réalisée avec la tête la première, mais dans certains cas de figure, c’est le siège qui se dévoile.
Si le toucher vaginal est efficace pour identifier la grossesse, il n’est pas forcément nécessaire de palper le ventre pour savoir si on est enceinte puisque le résultat ne sera pas celui attendu. Il ne faut pas oublier que des touchers effectués très régulièrement peuvent augmenter le risque des infections, ils doivent donc être réalisés dans un but précis et il ne faut pas qu’ils soient systématiques.
Angélique
Je suis Angélique et je suis gastroenophile, avec modération bien évidemment. En revanche, lorsqu'il s'agit de partager avec vous les meilleurs comparatifs, je fais le maximum possible. Je rassemble un grand nombre d'avis de consommateurs pertinents, de vrais avis, sur des produits que vous recherchez et je vous guide pour un achat réussi.