Combien de temps après l’ovulation tombe-t-on enceinte : l’art de trouver la bonne période

Si vous avez l’intention d’avoir un enfant, la période d’ovulation est sans doute la plus importante puisqu’elle vous permet de programmer les rapports sexuels. Il est donc nécessaire de calculer les jours les plus productifs, mais ce n’est pas une science exacte, car tous les cycles sont différents. Si vous cherchez à savoir combien de temps après l’ovulation tombe-t-on enceinte, il faut savoir que l’organisme est parfois capricieux. Si certaines peuvent avoir une grossesse dès la première tentative, d’autres doivent essayer à maintes reprises.

La fertilité dépend de plusieurs facteurs

Certaines femmes pensent qu’il suffit de faire l’amour à la bonne période pour tomber enceinte dès le premier essai, mais ce n’est pas aussi simple. Pour cette ovulation, combien de temps faut-il attendre ? C’est une question qui revient sans cesse sur le Web et il est difficile de répondre.
  • La fécondation dépend de la qualité de l’ovulation et de la vivacité des spermatozoïdes.
  • En fonction de la glaire cervicale, l’état des trompes et la muqueuse utérine, la nidation peut être plus ou moins complexe.
  • Il y a également votre forme physique et votre santé qui ne doivent pas être mises de côté surtout si vous appréciez le tabac et l’alcool.
  • Il faut également faire l’amour au moment de la date d’ovulation en s’abstenant le reste du mois puisque la concentration des spermatozoïdes est plus élevée.
La fréquence des rapports sexuels est aussi importante, vous ne devez pas forcément vous focaliser sur cette ovulation et cette question combien de jours faut-il pour tomber enceinte ?

Le pourcentage augmente en fonction de la fréquence

Si vous faites l’amour une seule fois au cours du mois, il faut impérativement connaître la période la plus favorable, car les chances de tomber enceinte sans savoir si l’ovulation est au rendez-vous sont très faibles. Pour tomber enceinte après l’ovulation, il est judicieux d’avoir un rapport sexuel deux jours avant l’expulsion de l’ovule. Généralement, les chances sont de 83 % si vous avez tendance à faire l’amour quatre fois par semaine, le pourcentage tombe à 17 % avec une fréquence d’une fois par semaine.
Si vous optez pour deux câlins par semaine, vous aurez un taux de 32 % contre 46 % pour trois fois par semaine. Certains professionnels estiment que ce n’est pas forcément la meilleure solution puisque la concentration des spermatozoïdes aura tendance à baisser au fil des tentatives surtout si elles sont très rapprochées. Vous pouvez aussi opter pour un traitement pour ovuler et tomber enceinte, mais seul un professionnel de la santé aura l’occasion de vous aider.

Faut-il s’inquiéter à cause des échecs ?

Si vous avez pris pendant de longues années une pilule contraceptive, votre corps doit se préparer à cette envie d’avoir un enfant alors qu’il a été conditionné pour le contraire si longtemps. Il est certes possible de tomber enceinte lors de la première tentative, mais c’est assez rare, il faut souvent attendre deux ou trois mois si vous avez des rapports sexuels au bon moment. Les spécialistes de la santé ont tendance à rassurer les couples lorsqu’ils effectuent pendant deux ou trois mois des tentatives qui se soldent par un échec.
Généralement une consultation s’impose au même titre que des examens complémentaires lorsque les couples n’arrivent pas à avoir un enfant après 12 mois. Un diagnostic concernant la fertilité pourra alors être réalisé et cela permet de savoir si l’ovule est de bonne qualité et si les spermatozoïdes ont la possibilité de féconder. Il faut également noter que certains facteurs sont nuisibles comme l’alimentation grasse et déséquilibrée, le stress, le tabac, l’alcool, le manque de sommeil… L’âge est aussi important, car la fertilité ne sera pas la même à 25 ans et à 45 ans. Il faut alors relativiser et donner le temps à ce corps de procréer, mais ne vous mettez pas la pression, elle est souvent contre-productive au même titre que le stress.
Angélique
Je suis Angélique et je suis gastroenophile, avec modération bien évidemment. En revanche, lorsqu'il s'agit de partager avec vous les meilleurs comparatifs, je fais le maximum possible. Je rassemble un grand nombre d'avis de consommateurs pertinents, de vrais avis, sur des produits que vous recherchez et je vous guide pour un achat réussi.